Matériel d’espionnage : les limites légales

La sécurité fait partie des préoccupations majeures des Français. Que ce soit pour assurer la sécurité de vos proches, surveiller votre maison ou garder un œil sur vos bureaux pendant votre absence, les matériels-espions représentent un dispositif discret et très efficace. Toutefois, des limites légales s’imposent sur la manière dont ces outils sont utilisés. Il est donc important de prendre connaissance de ces règles afin de maîtriser les limites à ne pas dépasser.

La législation en matière de matériel-espion

L’intimité et la vie privée sont les aspects les plus sensibles de la vie quotidienne. C’est la raison pour laquelle celles-ci sont protégées par la loi et que les personnes qui les violent sont passibles de sanctions. Ainsi, de nombreuses sociétés spécialisées dans la vente de matériel d’espionnage et de surveillance, à l’instar de Cameraction.fr, prévoient des dispositions pour éviter que leur clientèle ne se retrouve face à des problèmes judiciaires.

En effet, plusieurs personnes utilisent ces appareils en ignorant les limites légales à ne pas franchir. Or, le code pénal français prévoit dans son article 226-1 une peine d’un an d’emprisonnement et une amende de 45 000 euros pour toute atteinte à l’intimité d’autrui. Ce même code punit sévèrement la détention, l’exposition et la vente de données secrètes. Pour utiliser un matériel-espion en toute légalité, vous devez avoir un motif légitime ou disposer d’une autorisation ministérielle.

Par ailleurs, vous ne pouvez pas filmer ou prendre en photo une personne à son insu, sauf si celle-ci se trouve dans un lieu public. De même, vous n’avez pas le droit de pénétrer frauduleusement un système informatique, au risque de payer 30 000 euros d’amendes et d’écoper d’une peine de 2 ans d’emprisonnement ferme.

Matériel d'espionnage montra caméra espion

Les dispositifs d’espionnage

Auparavant, pour faire suivre un individu, il fallait nécessairement passer par un détective privé. Aujourd’hui, avec les progrès réalisés dans le domaine de la technologie et de l’informatique, il est désormais possible de s’équiper de matériel-espion facile à dissimuler.

La caméra-espion

Classique et pratique, la caméra-espion est un outil d’espionnage que vous avez certainement déjà aperçu dans les films. Contrairement aux autres caméras, celle-ci est de petite taille, ce qui la rend presque invisible. De plus, elle est généralement dotée de fonctionnalités innovantes, telles que la détection de mouvement intrusif ou la vision nocturne.

Le micro-espion

Comme la caméra, ce micro est presque indétectable. Il peut facilement se glisser dans des objets relativement petits comme un stylo, une montre ou un pot à crayons. Le micro-espion peut se mettre à enregistrer dès qu’un son est émis ou alors enregistrer en continu, selon l’espace de stockage disponible. Il peut également être équipé d’un dispositif GSM, afin de le contrôler même à distance.

Le traceur GPS

Le traceur ou traceur GPS est le top du matériel d’espionnage. Idéal pour suivre un véhicule à la trace, il se fixe sur la surface aimantée de la voiture. Il est équipé d’un récepteur GPS et d’un GSM pour respectivement se localiser et communiquer avec votre appareil téléphonique. Il peut aussi envoyer des alertes si la destination du véhicule est prédéfinie.

Les gadgets-espions

Le premier gadget est la montre caméra-espion. Équipé d’une caméra, ce gadget peut produire une image nette, même lorsque vous bougez, et enregistrer les conversations dès qu’il en détecte.

Le deuxième gadget-espion est le kit parfait en toutes circonstances. En effet, il s’agit d’une valise contenant la plupart des outils d’espionnage, tels qu’une caméra, un traceur, une borne wifi et même des lunettes-caméras.

Notre coup de foudre est enfin le détecteur d’ondes ! Contrairement aux autres appareils, celui-ci est conçu pour contrer toute tentative d’écoute et de traçage. Il permet donc de mettre un frein aux agissements d’espions malveillants.

Facebook
Twitter
LinkedIn