Cybersécurité : Comment créer et retenir les mots de passe les plus forts ?

Les failles de sécurité ne cessent de s’aggraver. Utilisez ces conseils pour créer et retenir des mots de passe que les pirates ne pourront pas craquer.

 

Randomisez vos mots de passe

Les meilleurs mots de passe n’ont absolument aucun lien avec quoi que ce soit dans votre vie, aucun modèle détectable et comprennent un assortiment de lettres majuscules et minuscules, de chiffres et de caractères spéciaux (comme #, @ et < ;).

La façon la plus simple de les trouver est d’utiliser un générateur de mots de passe aléatoires. En supposant que vous ne réutilisez pas le même mot de passe pour tout autre compte, le mot de passe sera pratiquement inviolable.

Un logiciel de piratage basique peut deviner un mot de passe à huit chiffres composé de lettres majuscules et minuscules en 11 secondes environ.

Une méthode plus facile à retenir, mais toujours difficile à craquer, consiste à penser à des phrases que vous connaissez bien, comme le refrain d’une chanson préférée  et à créer un mot de passe à partir de la première lettre de chaque mot. 

Avec 24 lettres majuscules et minuscules, il faudrait à un logiciel de piratage plus de 18 millions d’années pour le craquer, selon les données de l’université du Wisconsin.

 

Stockez vos mots de passe dans un coffre-fort

Les navigateurs sont relativement faciles à pirater, donc permettre à votre navigateur de mémoriser les mots de passe pour vous est une erreur.

Les gestionnaires de mots de passe basés sur le cloud se connecteront à vos comptes pour changer les mots de passe à votre place.

Au lieu de cela, envisagez d’utiliser un coffre-fort de mots de passe pour sauvegarder les mots de passe sur votre ordinateur.

Cependant, les gestionnaires basés sur le cloud incluent leurs propres générateurs de mots de passe aléatoires et se connectent même à vos comptes pour changer les mots de passe à votre place. C’est une autre étape importante de la sécurité des mots de passe que vous ne prenez presque sûrement pas.

Et s’il n’y a aucune garantie qu’un système basé sur le cloud ne puisse pas être piraté, la plupart d’entre nous courent un risque bien plus grand en n’utilisant pas de gestionnaire de mots de passe, car nous sommes susceptibles de nous rabattre sur des identifiants faciles à deviner.

Facebook
Twitter
LinkedIn