L’examen radiologique se base sur les techniques de l’imagerie médicale. Entre scanner, IRM, échographie, mammographie ou encore radiographie, il peut déceler une fracture, une tumeur, un cancer du sein ou encore une infection sur toutes les parties du corps.

Quel est le rôle du radiologue ?

Les médecins radiologues sont des professionnels des examens de radiologie. Via l’imagerie médicale, les radiologues vont détecter toute pathologie ou fracture, qu’un médecin généraliste ne peut pas suspecter à l’œil nu. A ce titre, ils vont jouer un rôle essentiel dans la mise en place du diagnostic du praticien-hospitalier, avec image à l’appui.

Après un diagnostic, le méthodes d’examens radiologiques, permettent au radiologue du centre hospitalier de suivre l’efficacité d’un traitement :

  • Radiographies avec rayons-x ;
  • Ultrasonographie pour l’échographie ;
  • Tomodensitométrie pour les scanners ;
  • Résonance magnétique…

Le cabinet de radiologie peut aussi agir par voie vasculaire ou pratiquer des infiltrations. Puis, il établira un rapport au médecin généraliste.

Si l’on se base sur la haute technicité du service d’imagerie, les radiologues sont souvent compétents dans un domaine précis (pédiatrie, thoracique, imagerie de la femme et dépistage du cancer…). Pour le maniement des appareils en centre de radiologie, le radiologue n’agit pas seul. Que ce soit dans les hôpitaux ou un cabinet privé, le professionnel se tient au courant des évolutions et des techniques nouvelles.

radio de la main

Pourquoi choisir la radiologie ?

La prise de rendez-vous en radiologie est indispensable au diagnostic de plusieurs maladies. Elle permet aussi à l’équipe médicale de faire un suivi de leur évolution et d’intervenir pour soigner des pathologie (radiologie interventionnelle).

L’usage de rayonnements dans la salle de radiologie permet même de détruire les cellules cancéreuses en radiothérapie. Dans le secteur médical, le centre d’imagerie est sollicité pour de multiples indications. Que ce soit la radiologie conventionnelle ou interventionnelle, on l’utilise pour des fins thérapeutiques ou diagnostiques (biopsies, ponctions…).

Sur Rdv, la radiographie classique émet un rayon X placé devant la zone du corps humain à radiographier. Un détecteur est sis de l’autre côté, afin de capter les rayons après la traversée des tissus.

Quelles sont les différences entre radiographie et radiologie ?

La radiographie

La radiographie use des rayons X traversant le corps de l’homme, de façon plus ou moins absorbés par les tissus en fonction de leur densité. Un film photographique va se chargera de recueillir l’image. Ce dernier est remplacé par un détecteur électronique assez sensible qui va numériser l’image.

La radiographie, grâce à son capteur plan est utilisée dans les examens en orthopédie, ou chez le dentiste afin de faire un dépistage de maladies dentaires. Elle permet aussi dans les services d’urgences par exemple, à observer l’évolution d’une tumeur au niveau des poumons ou des seins.

La radiologie

La radiologie utilise à peu près la même technique. Elle se base sur les rayons X et les radiations ionisantes pour des finalités thérapeutiques et diagnostiques. C’est une méthode très sollicitée pour examiner les poumons, les os et pour détecter la présence de corps étrangers dans l’organisme. Même l’ostéo peut utiliser cette méthode. Il existe d’autres méthodes associées à la radiologie utilisant les ultrasons ou l’imagerie par résonance magnétique ou le phénomène de résonance magnétique nucléaire !

examen médicale

Quels sont les risques liés à la radiographie ?

On retrouve deux principaux risques à utiliser la méthode de radiographie de dernière génération.

Les risques liés aux rayons X

Les rayons X sont des rayonnements électromagnétiques qui sont ionisants. Ils peuvent ainsi altérer les cellules et l’ADN. Si on en reçoit à trop forte dose le risque de cancer augmente.

Les autorités françaises sont ainsi très vigilantes en ce qui concerne la dose reçue par un patient. Dans la même explication, les doses moyennes de rayons X ont augmentés de 45% en 5 ans seulement au niveau de la population française.

Pour éviter l’exposition à trop forte dose, on recommande ainsi aux patients de se diriger vers les ultrasons ou encore les ondes magnétiques. Aussi, les professionnels du plateau technique se veulent d’utiliser des détecteurs électroniques.

L’usage des produits de contraste

Les produits de contraste peuvent être injectés par voie intraveineuse et provoquer des nausées et des vomissements. Il faut donc une utilisation à jeun. De plus, certaines personnes peuvent avoir des réactions allergiques. De ce fait, il faut qu’elles reçoivent un traitement préventif la veille et le jour même du rendez-vous.

Enfin, les produits peuvent être l’origine d’interactions avec d’autres médicaments. Dans tous les cas, il faut signaler au médecin les médicaments que vous allez prendre avant de faire un examen radiologique. Il sera peut-être important de prendre de façon occasionnelle.