Protéger les PDF à la manière des autochtones

En octobre 2018, Microsoft et Adobe ont lancé l’aperçu public d’une intégration « native » de la protection de la gestion des droits pour les documents Adobe PDF. Native signifie que les fichiers PDF sont protégés à l’aide de la norme ISO pour le chiffrement des PDF (ISO 32000-2 :2017) et qu’ils peuvent être ouverts et traités par des applications qui prennent en charge cette norme. Microsoft a également publié une liste de lecteurs de PDF qui prennent en charge la protection appliquée par Azure Information Protection.

Les PDF sont un moyen très populaire d’échanger des documents commerciaux entre organisations. Le grand avantage pour les entreprises qui investissent dans Azure Information Protection est qu’elles n’auront plus besoin d’acheter, de déployer et de gérer des produits complémentaires tiers pour lire les PDF protégés. Au lieu de cela, elles pourront utiliser Adobe Acrobat (le lecteur préféré de Microsoft) pour ouvrir et interagir avec les PDF protégés et faire en sorte que les droits définis pour le fichier soient respectés par le lecteur.

 

Nouveau logiciel nécessaire

Pour appliquer une protection native aux fichiers PDF, vous avez besoin de la dernière version du client Azure Information Protection. Pour lire les fichiers, vous avez besoin d’un lecteur pris en charge qui comprend à la fois la norme ISO et la manière d’afficher les droits attribués par Azure Information Protection, comme Adobe Acrobat (des lecteurs tiers comme Foxit sont également disponibles). Le navigateur Edge Chromium peut ouvrir et lire des PDF protégés. Pour utiliser Acrobat, vous avez actuellement besoin de l’aperçu publié le 12 octobre, qui contient un aperçu du plug-in d’intégration. Le lecteur et le plug-in doivent tous deux être installés.

 

Disponible en 2019

Il est important de souligner que ce qui a été publié est un aperçu qui n’est pas destiné à être utilisé en production et qui ne prend en charge qu’une version spécifique d’Adobe Acrobat pour le moment. Microsoft et Adobe ne disent pas quand l’intégration native sera généralement disponible, mais je m’attends à ce que cela se produise au début de 2019 ou aux alentours. Cette nouvelle capacité devrait être populaire auprès des locataires d’Office 365, car elle supprimera une certaine complexité (et peut-être un coût) de leurs infrastructures de protection.

Facebook
Twitter
LinkedIn