Devenez un pilote de drone professionnel en suivant des formations adaptées

 

Depuis son apparition, le drone n’a cessé de surprendre ses utilisateurs. Efficace et pratique, cet accessoire s’est répandu à travers le monde en seulement quelques années. Cette évolution a entraîné l’apparition d’un nouveau métier, celui de pilote de drone. Ce métier vous intéresse-t-il ? Découvrez les études et les formations permettant de le pratiquer dans cet article. 

 

Qu’est-ce qu’un pilote de drone ?

 

À l’armée ou dans le civil, le pilote de drone ou télépilote se charge de télécommander les déplacements d’un drone en fonction de la mission assignée, notamment la surveillance, la prise de vue ou autres. Ce lien vous permettra d’en savoir plus amplement sur ce métier. Il s’agit d’une profession très réglementée. Ainsi, il est impératif de suivre une formation adaptée pour pouvoir l’exercer.

 

En quoi consiste ce métier ?

 

Le pilote de drone ne se contente pas de diriger un aéronef téléguidé. D’autres missions lui sont confiées en fonction du secteur d’activité dans lequel il opère. Ces dernières nécessitent des compétences particulières en :

  • navigation ;
  • prise de vue ;
  • cartographie ;
  • urbanisme ;
  • météorologie ;
  • aéronautique, etc.

Avant chaque début de mission, le pilote assure la préparation du matériel, s’informe sur les conditions météorologiques et sur les paramètres de navigation. Il peut se servir d’un GPS et s’assure de maîtriser le drone tout au long de la mission. Il doit veiller au respect des règles de sécurité et se préparer à réagir aux moindres soucis sur le terrain. Il reste en contact avec le personnel technique pour recevoir des comptes rendus, des images. Après chaque mission, il rédige des rapports, restitue les images et les vidéos et assure la maintenance de l’appareil.

 

Dans le civil

Dans ce domaine, les pilotes de drones professionnels sont, en majorité, des micro-entrepreneurs qui travaillent dans le domaine de l’audiovisuel. Une autre partie plus réduite est constituée de fonctionnaires d’État. Ce sont les gendarmes, les pompiers, les policiers, les gardes forestiers, les chargés de communication, etc. Par ailleurs, certains pilotes travaillent au sein des grandes entreprises. Ces dernières peuvent exercer dans de nombreux secteurs d’activités comme :

  • le BTP ;
  • le transport ;
  • l’agriculture ;
  • l’environnement, etc.

Dans l’armée

Le pilote de drone militaire se charge de piloter ceux dédiés aux missions de surveillance, de reconnaissance et des appuis de feu lors des conflits internationaux. 

 

Les études et les formations requises pour exercer ce métier

 

Le pilote de drone dans le civil

Depuis le 1er janvier 2021, l’utilisation des drones civils est soumise à une réglementation européenne qui remplace la réglementation française. Cette dernière se divise en trois catégories en fonction des risques. La catégorie ouverte est à faible risque. Elle concerne particulièrement les usages de loisirs et professionnels. Elle impose pour tous les appareils qui pèsent entre 250 g et 25 g, une déclaration sur Fox Alphantango et une formation obligatoire. Cette formation est constituée :

  • d’une partie théorique permettant d’obtenir un certificat théorique de télépilote ou CATT ;
  • d’une partie pratique sanctionnée d’une attestation d’aptitude aux fonctions de télépilote.

Sa durée est comprise entre 5 à 20 jours. Son prix varie en fonction de la formation choisie, du centre et des modules. 

 

Le pilote de drone dans l’armée

L’armée de terre, l’armée de l’air et de l’espace recrutent après le Bac ainsi que quelques tests de sélection. A la suite de la signature d’un contrat, vous devrez suivre une formation de militaire du rang, une formation générale et une formation dans le pilotage de drone. Le cursus dure de 2 à 3 ans. Le pilotage de drone est un métier fascinant qui permet d’évoluer rapidement. Dans le civil, ce professionnel peut devenir chef d’équipe ou créer sa propre entreprise. A l’armée, il peut monter en grade et gagner en expertise tout au long de sa carrière.

Facebook
Twitter
LinkedIn