Uber Elevate, le bras aérien du service de covoiturage Uber, a annoncé la semaine dernière qu’il commencera un service de restauration rapide par drone test plus tard cet été à San Diego.

Les destinations de livraison ne seront toutefois pas des maisons ou des immeubles d’habitation, mais plutôt des « zones d’atterrissage sûres », selon les rapports. Ces zones d’atterrissage pourraient inclure le toit d’un véhicule Uber stationné dans un scénario. Un coursier Uber recevrait le colis et le livrerait en mains propres au consommateur.

McDonald’s est l’un des partenaires d’Uber et a mis au point un emballage spécial pour garder les aliments chauds et intacts pendant la partie aérienne de la livraison.

 

Regardez, là-haut dans le ciel….

Quand le drone d’Uber Elevate devait prendre son envol, il était dans les airs depuis un certain temps déjà. L’administration Fédéral de l’Aviation n’a donné son approbation que la semaine dernière. La FAA a désigné San Diego comme l’un des 10 sites américains pour les essais du service de drones commerciaux. La ville du sud de la Californie est devenue un foyer de recherche sur les drones, en partie grâce à sa présence militaire, mais aussi grâce à un temps ensoleillé et calme, des conditions de vol idéales.

Pourtant, même si Uber Elevate est en mesure de lancer son programme de drones plus tard cet été, il est probable qu’il ne maintiendra pas sa suprématie aérienne pour longtemps.

 

C’est un Drone

Étant donné que les drones seront soumis à de nombreuses restrictions – pas de survol de zones densément peuplées, par exemple – les avantages qu’ils offrent par rapport aux autres méthodes de livraison ne sont pas clairs. Cependant, la livraison pourrait n’être qu’une partie du rôle que les drones pourraient jouer dans un avenir proche.

« Les drones sont pour de vrai dans les secteurs clés de la chaîne d’approvisionnement – vérifier les niveaux d’inventaire dans les grands centres de distribution, faire voler les lignes de fabrication pour déterminer quand de nouvelles pièces sont nécessaires sur la ligne, inspecter les installations et les pipelines éloignés », a déclaré Ted Stank, directeur de faculté et professeur de logistique à l’université du Tennessee.

Même si les drones sont testés à San Diego et à Blacksburg, une autre utilisation potentielle à court terme est la livraison d’articles médicaux dans des zones difficiles d’accès en voiture ou même à pied.