Le gouvernement envisage de lancer Stop Covid, une application de traçage capable de tracer tous nos déplacements et d’alerter l’utilisateur en cas de contact avec une personne testée positivement au coronavirus. L’application, qui fait déjà débat, serait proposée sur la base du volontariat et devrait permettre d’enrayer la propagation du virus.

A l’image du voicebot, certaines applications mobiles font débat. C’est le cas des applications de tracking. Si des pays comme la Chine les ont déjà largement intégrées dans leur quotidien, d’autres se montrent plus frileux. Et pour cause, la réglementation européenne empêche d’imposer le recours à une application de traçage à ses citoyens. Selon des informations fournies par REVIEWBOX, la majorité des Français est d’ailleurs opposée à de telles mesures. Mais à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Le gouvernement français envisage de passer le cap dans la lutte contre le covid-19.

Stop Covid pour lutter contre le coronavirus

Le gouvernement français envisage de lancer une application mobile de tracking appelée Stop Covid. Une fois installée, cette application permettrait de suivre tous nos déplacements via Bluetooth et de nous alerter en cas de contact avec une personne contaminée par le Covid-19. Vous pourrez alors être dépisté et placé en quarantaine si nécessaire. Le but : aider le gouvernement à lutter contre la propagation du virus. Mais la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a d’ores et déjà indiqué qu’elle ne sera proposée que sur la base du volontariat, lors d’un entretien accordé à France Info. Elle a également précisé que les données seront anonymes et conservées de manière temporaire.

Apple et Google proposent un outil commun de traçage

Dans la lutte contre le coronavirus, Apple et Google ont décidé de s’associer afin de proposer un outil commun de traçage. Il sera mis à la disposition des gouvernements qui souhaitent pister les citoyens. Mais les deux mastodontes se veulent rassurants, indiquant que “la confidentialité et la sécurité des utilisateurs [seront] au coeur de la conception”. Cet outil a été développé en utilisant la technologie Bluetooth, qui n’autorise qu’un échange de données courte distance. Il n’est censé donner qu’un cadre technique aux gouvernements qui souhaitent mettre en place de telles mesures.

Des applications de traçage qui se multiplient dans le monde

Si la France n’a pas encore franchi le pas, les applications de traçage se multiplient dans le monde pour combattre le covid-19. La Chine, Singapour ainsi que la Corée du Sud ont déjà développé des applications de traçage, permettant d’évaluer le risque de contamination auquel une personne a été exposée. L’Allemagne voisine vient également de lancer une application de traçage numérique. S’il ne s’agit pas encore d’une application de tracking via Bluetooth, elle est une première étape vers le pistage des individus. Lancée sur la base du volontariat, l’application Corona-Datenspende fonctionne uniquement sur montres intelligentes. C’est quelques 10 millions d’Allemands qui sont alors concernés.